Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 12:03

Thème

 

Une légende sous le signe de la prolifération du mot

 

Il s’agit d’un travail sur l’onomastique (étymologie réelle ou fictive) couplé à un exercice de mise en forme par la contrainte syllabique.

Dispositif 

 

Sur la carte de Labège que je vous fournirai, choisir un nom de lieu-dit ou de quartier. Etablir à partir de ce nom, une notice de dictionnaire comprenant :
une étymologie (origine réelle ou inventée)
une signification du mot : sens propre, sens figuré (chaque sens sera illustré d’un ou deux exemples)…
 des expressions et locutions…
des dérivés

Cet exercice préliminaire devra être réalisé en ayant à l’esprit l’idée d’écrire ensuite une courte légende liée à ce nom.

 

Exemple :

 

Canteloup : du latin Cantare « chanter » et loup (de lupus, puis leu en vieux français)

 

1) Endroit où chante le loup. « Au crépuscule, les manants n’osaient s’aventurer à Canteloup, par peur des mauvaises rencontres » (Jean Pastel Dumoulin)

 

Deuxième phase de l'exercice 
 

Etablir, par le procédé de la prolifération, une série de mots où l’on retrouve une ou plusieurs syllabes du mot choisi. Dans le cas où la prolifération est insuffisante, procéder à la germination, à la ramification ou à la taille du mot par ajout d’une voyelle ou d’une consonne, par l’inversion ou le mélange des lettres, le remplacement d’une lettre par une autre…

 

Quand 
Cancan

Kant

Te

Thé
Loup

Lou

Poule
Loupe
etc...

Ecrire ensuite une courte légende, un quand dira-t-on, un racontard, un bobard, une rumeur… en glissant dans le texte les mots trouvés précédemment. On utilisera, comme  inducteur , une expression du genre :
On dit que... Il paraît que... Le bruit court... 
Jadis... Il était une fois...

 
Il est intéressant de prendre connaissance de la rubrique Légende urbaine dans Wikipédia à l'adresse : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gende_urbaine

Partager cet article

Repost 0
Published by atelier d'écriture Labège - dans ateliers 2009
commenter cet article

commentaires