Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 15:25

Autobiofiction*  

Atelier en deux séances – 20 mai et 6 juin

 

Il s’agira de passer d’un texte biographique à une fiction.

La méthode :

Lors du premier atelier, le 20 mai

 

Rédaction d’un texte autobiographique.

La consigne :

Devra être écrit à la première personne, au présent, de façon chronologique, sous forme télégraphique. C’est donc plus qu’un CV développé car la matière devra être personnelle, familiale, intime… Il faudra y introduire des personnes, des faits qui ont marqué l’esprit par leur singularité, leur violence, leur étrangeté, les sentiments qu’ils ont engendrés, les rêves qui ont pu orienter le cours de votre vie, les croyances, passions, hobbies…

 

Une fois terminés, chacun retourne son texte et le numérote au dos sans qu’il soit lu à voix haute.

Ensuite, un dé permettra le tirage au sort d’un texte au hasard de façon à ce que chaque texte revienne à un autre participant que l’auteur. Il ne faut évidemment pas reprendre le sien. L’intérêt étant de ne pas savoir qui en est l’auteur.

 

Lors du second atelier, le 6 juin 

A partir du texte reçu le 20 mai, le réécrire sous forme d’une fiction.

 

La consigne :

Retravailler le texte en le passant au passé et à la troisième personne. Introduire des éléments fictifs susceptibles de renforcer la narration sans pour autant nuire à sa plausibilité.

Nommer les différents personnages sous forme d’une périphrase comme dans les Trois Parques de Linda Lê où les personnages se nomment :

 

Travailler le style en introduisant dans ce texte :

- des interjections, des onomatopées, des néologismes de votre cru (mots inventés par vous – mots valises, par exemple)

- des répétitions de mots, de sons, de syllabes, de lettres

- des proverbes vrais ou faux (voir le texte de Béatrix Beck)

- des expressions toutes faites

- des exclamations ou des points de suspension  (à la manière de LF Céline)

 

Contrainte particulière :

La première phrase devra être tautogramme, c'est-à-dire que les mots (noms communs ou propres, verbes, adjectifs, adverbes, à l’exclusion des articles et autres mots d’articulation du langage) devront tous commencer par la même lettre. Voir la première phrase de l’extrait des Trois Parques.

 

*Il s’agit bien d’autobiofiction et non d’autofiction

 

Textes de référence :

 

Les trois parques de Linda Lê

Vulgaires vies de Béatrix Beck

Guignol's band de Louis-Ferdinand Céline

Fils de Serge Doubrosky

(Une panne de scanner m'empêche de fournir ces deux exemples. J'apporterai des photocopies jeudi)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by atelier d'écriture Labège - dans Dispositifs des ateliers 2010
commenter cet article

commentaires