Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 18:29

  Ma vie de bébé  

 

embryon.jpgIl s’agira, après avoir lu les extraits du roman La vie d’un bébé de François Weyerganz (roman), de L’âme en fuite de Harold Brodley, et de Tropique du Capricorne de Henry Miller, et des documents Naître et Les premiers jours de la vie, d’écrire un texte sur cette mystérieuse aventure que nous avons tous vécue.

Ce texte sera forcément imaginaire puisque la mémoire de ces temps-là nous fait défaut. L’écriture (et la fiction) sont seuls aptes à nous les faire revivre.

 

LIRE OU TELECHARGER LES PDF :

- La vie d'un bébé, François Weyerganz

- L'âme en fuite, Harold Brodley

- Sur le trolley ovarien, in Tropique du Capricorne,
Henry Miller

 

Je propose que ce dispositif fasse l’objet de deux ateliers

 

Dans le premier atelier (29 avril)

on va constituer un corpus d’expressions et de mots.

1°) à partir des textes lus (on prendra le temps de la lire et les annoter)

2°) à partir des images fournies (on notera les images, les idées qu’elles générent)

 

Le but n’est pas seulement de collecter des mots, expressions, bouts de phrases tirées de ces textes, mais d’en produire soi-même. Je pense aux métaphores que peuvent générer la vue des images qu’il faudra considérer autant que possible détachées du contexte, comme si l’on observait des créations artistiques.

 

Cette collection de mots et expressions est précieusement conservée. Elle servira ultérieurement.

 

Puis on écrira 5 textes courts, pour ainsi dire embryonnaires (5 lignes maximum) correspondant aux 5 « épisodes » de la vie du bébé :

 

- Conception

- Fécondation

- Embryon

- Fœtus

- Naissance

- Nourrisson

 

Lecture des listes de mots et expressions

Lecture des 5 textes

 

En prévision du second atelier, réfléchir à une scénarisation sous forme de synopsis du texte à écrire sur le thème  Ma vie de bébé. Il n’est pas nécessaire de respecter la chronologie. On peut choisir d’écrire à la première personne ou à la troisième, au présent ou au passé.

Considérant, que le bébé est une personne, on introduira des notations personnelles, des considérations, des réflexions (sur la vie, sur le monde, sur ses parents…) qu’elles soient réelles (liées au propre vécu de chaque rédacteur) ou inventées. Il serait intéressant, comme le fait Weyerganz, de travailler sur une veine humoristique.

 

Deuxième atelier (6 mai)

 

En début de séance, on se met deux par deux et l’on échange des mots ou expressions – lesquels viendront « féconder » les 5 textes déjà produits. Il s’agira d’écrire par bourgeonnement afin de développer les textes précédemment écrits.

 

Qu'est-ce que j'entends par bourgeonnement ? Exemple :

On prend une simple phrase :

A 21 jours, le bébé mesure 3 millimètres

 

On la fragmente

A 21 jours

 le bébé

 mesure 3 millimètres

 

A chaque ligne, on ajoute un mot, un groupe de mots...

A 21 jours, alors que la mère ne se sait pas enceinte,

le bébé futur

mesure 3 millimètres,

à peine plus qu'un grain de semoule.

 

On peut continuer en écrivant :

Le futur bébé a maintenant 21 jours.  Il mesure 3 millimètres. Il n'est rien d'autre qu'une particule ovoïde de la taille d'un grain de semoule. Alors que sa mère ne se sait enceinte, lui, granule infime, est déjà greffé dans la muqueuse de l'utérus.

 

Etc...

 

Seconde phase :

A partir du synopsis que l'on aura imaginé, on rédige la fiction Ma vie de bébé – de la fécondation aux premiers jours de la vie. Règles d’écriture : le héros est le bébé, c’est lui qui parle, donc on écrit à la première personne. Mais on s’efforcera d’introduire de la distance par rapport au réel, de l’autodérision. On se servira des textes déjà rédigés en les adaptant...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by atelier d'écriture Labège - dans Dispositifs des ateliers 2010
commenter cet article

commentaires