Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 15:24

Titre de l'atelier :

J’ai 20 ans sur la photo

 

Comme je vous l’ai annoncé lors de notre dernière séance, notre prochain atelier va nécessiter une photo de chaque participant  à l'âge de 20 ans (en tout cas dans la vingtaine).


Le but de l’atelier sera double :

1) travailler sur la photo elle-même

2) ressusciter vos 20 ans

 

 

Pour cela, je vous propose une grille de lecture de votre photographie et des références

 

Grille de lecture

 


Pourquoi avoir choisi cette photo-là et non une autre ?

 


Descriptif « physique » de la photo (taille, papier brillant mat, couleur ou noir, état de conservation…)

 

 

Circonstances de la prise de vue (quand, où, par qui, à quelle occasion ?)

 


La scène captée (cadrage, plan, composition…

 


Le sujet représenté (ressemblance avec quelqu’un ?),

 

 

Le décor (arrière plan, premier plan…) : retrouver les détails, et dans les détails, ce qui éveille d'autres souvenirs...

 

Le souvenir de l’instant du cliché, dans quel contexte (vacances, fêtes, événement familial ? ) ou contexte historique (que se passait-il à l’époque…)

 


L’effet produit par l’observation de cette photo ?

 

 

 

Références

 

Photos : Le cadrage / Les règles de composition /  La prise de vue


La chambre claire de Roland Barthes
La madeleine de Proust
L’image fantôme d’Hervé Guibert
Formation de Pierre Guyotat


Eden Arabie de  Paul Nizan

« J’avais 20 ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie. »

 Ainsi débute le livre de Paul Nizan, Eden Arabie.  A la suite d'un voyage-fuite-conversion à Aden, l'auteur,

âgé de 20 ans, découvre la " cause de l'asservissement des hommes " et choisit la " révolte nue ". Dans la préface écrite en 1960, Sartre peint Nizan en trouble-fête appelant à la lutte des classes. Ce livre comporte de nombreuses formules-choc, à commencer par la première phrase. Et par exemple celle-ci : « vous pouvez uriner librement dans la mer : nommez-vous ces actes la liberté ? ").

A sa lecture, un parallélisme peut être fait avec Rimbaud : même détestation du monde, mêmes sarcasmes, même refus radical d'un enfant, au demeurant sage et studieux, et même fuite en Arabie-Abyssinie. Aden Arabie c'est un peu La Saison en Enfer de Nizan.  

 

Vos 20 ans ont-il été pour vous un  âge de révolte ? de prise de conscience ? de projets pour l’avenir ? de difficultés personnelles ? de fuite ? d’engagement ?... 

Que dit de cela la photo que vous avez choisie ?

 

 Contrainte

 Ce texte sera écrit au présent de l'indicatif (et non au passé). L'utilisation de ce temps verbal et de ce mode favorise la sensation de proximité avec le sujet, ce qui a pour effet de supprimer l'effet de profondeur temporel. C'est ainsi que Pierre Guyotat a rédigé Formation, texte qui raconte la formation sensorielle, affective, intellectuelle et métaphysique d'un enfant né au début de La Deuxième Guerre mondiale.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by atelier d'écriture Labège - dans Dispositifs des ateliers 2010
commenter cet article

commentaires