Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 14:26

 Deuxième atelier  : je me souviens du cadavre exquis

 

Je me souviens de ma première lecture du Démon

De mon quartier, barres d’immeubles dressés autour d’un square poussiéreux et bruyant

Et de cette bouffée d’air enveloppante dès ma descente de l’avion et des couleurs chatoyantes et des odeurs épicés

D’un ciel sans nuage où filent un essaim d’oiseaux à perte de vue

De tes yeux qui scintillent à la lumière du jour

De montées de lait, lait offert au bébé affamé

Je me souviens de l’extrême droite au second tour

Que les oiseaux d’Hitchcock mon profondément troublé

 

Le texte :

 

Je me souviens, assis sur mon lit d’étudiant, de ma première lecture du Démon dans mon quartier aux barres d’immeubles dressés autour d’un square poussiéreux et bruyant.

Je me souviens de mon envie de m’évader, de quitter la tristesse et partir loin de ce béton.

Je me souviens de ce désire de voyages extraordinaires et de la sensation procurée par la bouffée d’air enveloppante dès ma descente de l’avion et des couleurs chatoyantes et des odeurs épicés.

Je me souviens d’une soirée tranquille, d’un ciel sans nuage où filent un essaim d’oiseaux à perte de vue, de ta présence et de tes yeux qui scintillent à la lumière du jour.

Je me souviens de cette nuit d’amour unique, de ton ventre rond, de ton rire libéré, de la naissance de notre fils, des premières nuits passées ensemble et des montées de lait, lait offert au bébé affamées.

Je me souviens avoir été heureux, avoir eu peur pour toi, pour lui, pour son avenir en voyant l’extrême droite au second tour.

Je me souviens aussi de moi regardant la TV durant ses longues siestes et que les oiseaux d’Hitchcock mon profondément troublé.

Mais aujourd’hui, je n’ai plus peur… 

de ma cité grisâtre aujourd’hui peinte en rose,

 de ne plus jamais voir tes yeux scintillés que je rencontre chaque matin,

 du devenir de notre fils que je vois chaque jour plus grand et plus fort,

de passer trop de temps devant la TV car nous n’en avons plus,

d’être pris par le démon car mon amour pour toi m’en protège.

Partager cet article

Repost 0
Published by atelier d'écriture Labège - dans Présentation de l'atelier 2011
commenter cet article

commentaires