Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 15:40

Deuxième atelier : " je me souviens du cadavre exquis"

 

Tous les souvenirs disparaîtront...

 

Les bateaux à voile qui glissaient sur la mer sont immobiles désormais, comme tes mains qui m'enserraient tendrement, on ne peut arrêter le temps et pourtant, toujours on revient sur son passé, ces perles de vie que l'on conserve précieusement dans l'écrin de notre mémoire.

 

Ce soir de décembre 99, t'en souviens-tu, j'entends encore ton rire qui faisait disparaître les nuages, où es-tu aujourd'hui ?

 

Toi qui t'appliquais à dessiner des anges sur tes cahiers, alors que dehors le vent qui hurlait faisait claquer les volets, un climat d'enfer plutôt qu'une ambiance de paradis !! Crois-tu toujours aux anges gardiens ? Foutaises !

 

Je me souviens que le Che a fait un tour d'Amérique du Sud à  moto en guise de voyage initiatique, on y pense, on oublie, la mémoire est sélective, alors je t'envoie un bouquet de souvenirs choisis...

 

 Que les "mains"du Monument Valley ont leur place dans tous les westerns... Peu m'importe je ne regarde jamais la télévision, je préfère le film de nos souvenirs, c'est ma télé réalité !

 

Mais aujourd'hui les bateaux ont disparu car tu ne vois plus la mer, le Che est mort et les westerns sont démodés.... Et puis se souvenir à quoi bon  ? on peut mourir sans passé, comme ces malades d'Alzheimer, abandonnés par leur mémoire.

 

L'essentiel est à vivre maintenant, au présent...

 

Quatrième et cinquième atelier : Ma vie de bébé

Me voici arrivée au terme de mon premier voyage. J'ouvre les yeux, une lumière crue de néon blanc me traverse, ma première bouffée d'oxygène signe mon entrée dans le monde des vivants, voici venu mon premier jour qui est aussi celui de l'automne et désormais celui de tous mes anniversaires ! Il est 9h20 et rien maintenant ne pourra m'arracher à mon destin. Je suis née alors que le soleil traversait le signe de la Vierge, comme mon père, et que Vénus transitait mon ascendant Scorpion, comme ma mère. On dit qu'il y a une hérédité astrale, que rien n'est dû au hasard, et que cette rencontre 9 mois avant n'avait rien de fortuit.

En effet, j'étais le meilleur, j'ai gagné la course parmi des milliers, un X de compétition, un vrai turbo!  J'étais le plus mobile, le plus rapide, finalement le plus apte à être Moi !! Mais comme nous tous ici d'ailleurs, cette fois-là nous avons été les meilleurs, notre première grande victoire, celle de la vie !

L'aventure commence dans le mystère, au creux de ma mère.... J'étais une petite fille qui cachait bien son jeu, puisque pendant 9 mois on m'a prise pour un garçon...

Eh bien, non dès le premier instant de ma vie, mes chromosomes me promettaient de faire de moi une fille, pour le meilleur et pour le pire !

Bien à l'abri dans mon hamac aquatique, je me suis construite, élaborée, soustraite aux regards  indiscrets.

Passé le vertige de la fécondation, cellule après cellule, jour après jour, j'ai pris mon temps, comme jamais sans doute, je ne me savais pas attendue !

Bercée par la musique liquide et océane du liquide amniotique, je m'éveillais à la vie dans mon ilot de confiance et de protection.

Ah mon monde perdu, mon Atlantide...

Sommes-nous nés pour n'être à jamais que des nostalgiques d'un passé à jamais effacé ?

Je suis  à présent comme un fruit qui attend sa cueillette.

Mais voici que maintenant les bruits sont terrifiants. Finie l'ambiance ouatée et feutrée de ma planète rosée... On me tire, me secoue, on agresse ma peau fragile, je voudrais retourner dans ma bulle protectrice... 20 000 lieues sous ma mère !!

Mais voilà, le voyage est terminé, au suivant...

Il me faut maintenant vivre autonome ma nouvelle vie, en apprendre les lois, faire les durs apprentissages. Me détacher enfin, devenir moi, jour après jour, ni tout à fait mon père, ni tout à fait ma mère, mais un être à part entière, un hybride né du hasard d'une rencontre, un jour dans un escalier !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by atelier d'écriture Labège - dans Présentation de l'atelier 2011
commenter cet article

commentaires